Info Bière

Bière

En France, les vins de Bordeaux perdent du terrain face à la bière

Publié le 14/03/2020 par Info Biere

Le marché des vins de Bordeaux en France tremble face à la popularité grandissante de la bière. En 2019, la commercialisation de ces vins est tombée à son niveau le plus bas depuis 20 ans. Certes, la consommation dans l’Hexagone représente toujours 56 % du marché, mais les jeunes s’en désintéressent de plus en plus au profit de la bière.

Des habitudes sociales en faveur de la bière

La diminution de la consommation de vin de Bordeaux en France semble clairement se faire au profit de celle de la bière. La raison principale serait à chercher du côté des nouvelles habitudes sociales des jeunes. Ils sont de plus en plus nombreux à préférer un demi de bière à un verre de vin, alors même que les prix sont généralement à peu près équivalents.

Depuis quelques années, la bière serait perçue comme une boisson plus simple et plus conviviale. L’apparition de nouvelles solutions pour déguster des bières professionnelles chez soi serait aussi une raison. Effectivement, il suffit de consulter un comparatif de tireuses à bière pour profiter d’une qualité professionnelle à la maison. De leur côté, les vins semblent moins festifs et plus difficiles à consommer dans des conditions idéales.

Le succès des bières artisanales écrase les grands vins

Dans l’équation, il ne faut pas oublier de prendre en compte la montée en puissance du marché des bières artisanales. Depuis quelques années, des milliers de micro-brasseries ont vu le jour un peu partout en France et il est désormais possible de boire une bière fabriquée directement dans son quartier. Une authenticité qui plaît énormément et que les vins de Bordeaux ont du mal à apporter.

Effectivement, le vin est vu en France comme une boisson traditionnelle et prestigieuse. Souvent associé à la gastronomie et au luxe, il effraie un peu les jeunes générations qui ne se sentent pas capables d’en profiter pleinement. De plus, les vins de Bordeaux ressemblent à une multinationale géante à côté de la micro-brasserie de quartier. Une image qui joue en leur défaveur.

Une situation internationale peu favorable aux vins

Malgré tout, il ne faudrait pas tomber dans le cliché d’une opposition brutale entre vin et bière. Les deux boissons ne sont pas vraiment des ennemies et cohabitent très bien depuis plusieurs siècles. Les difficultés que rencontrent les vins de Bordeaux actuellement sont valables pour tous les vins français et ne dépendent pas uniquement du succès de la bière.

En réalité, la situation internationale est délicate pour le marché du vin. La guerre économique menée par Trump et les retombées du Coronavirus posent des problèmes beaucoup plus importants. Les producteurs déplorent simplement de ne pas pouvoir se reposer avec autant de certitudes qu’autrefois sur le succès national de leur production.